Lexique


A-C D-G H-O P-R S-Z


Adhérents : les personnes physiques ou morales qui mettent sur le marché, des produits textiles d'habillement, linge de maison neuf et chaussures à destination des particuliers et, à ce titre, versent une contribution à Eco TLC.

Aiguilletage : fabrication de nappe de fils en les emmêlant grâce à des rouleaux à aiguilles. 

Amont de la filière : ensemble des metteurs en marché.

Antenne locale d'association : association reprenant les TLC usagés dans leurs locaux à des horaires définis.

Apport sur site : textiles apportés par les ménages dans les points d'apport volontaire.

Associés : les porteurs d'actions de la SAS Eco TLC.

Aval de la filière : ensemble des acteurs participant aux opérations de collecte, de tri, de valorisation et d'élimination, ainsi que les Collectivités Territoriales.



Barème Amont : règles et montants des contributions versées à Eco TLC par ses adhérents.

Barème Aval : règles et montants des soutiens versés par Eco TLC aux opérateurs de tri et aux Collectivités Territoriales.

Boutiques TLC : boutiques privées / commerçants pouvant potentiellement reprendre les TLC usagés, leur offrant ainsi des opportunités de valorisation.

Broyage : opération qui consiste à réduire les TLC usagés en les broyant à l'état de fibres courtes ou de poudres.

Brut de collecte : "brut de collecte" ou "original" est le flux de TLC usagés collecté à un Point d'Apport Volontaire avant toute opération de tri. Il sera trié à des fins de réutilisation, transformation en chiffons, d'effilochage, ou de valorisation énergétique.

 

Cahier des Charges : document établi par les pouvoirs publics qui détaille les obligations en matière de fonctionnement d'Eco TLC.

Citoyen consommateur : personne qui achète des vêtements, du linge de maison, des chaussures et s’en sépare lorsqu’il n’en n’a plus l’usage ou pour faire de la place dans ses placards.

Collecte par conteneur : opération de collecte en apport volontaire à des conteneurs dédiés à la collecte des textiles d’habillement, chaussures et linge de maison. Ces conteneurs sont mis à disposition des ménages sur un espace public ou privé. L’opérateur de collecte organise et assure le ramassage des tonnages déposés dans ces conteneurs.

Collecte en porte-à-porte : opération de ramassage à domicile, chez l’habitant, organisée par un opérateur de collecte afin d’y récupérer les textiles d’habillement, linge de maison et chaussures.

Collectivité : commune, communauté de communes ou EPCI (Etablissement Public de Coopération Intercommunale), la Collectivité informe ses citoyens, assure la coordination de la collecte et incite à participer au tri et à la valorisation des TLC usagés.

Conteneur : réceptacle mis à disposition des habitants sur l’espace public (rue, déchèterie…), ou sur l’espace privé (parkings, boutiques, supermarchés…) pour y déposer des TLC usagés. Ils sont prévus pour résister aux intempéries et protéger les vêtements de l’humidité et de la poussière.

Compoundage : opération qui consiste à amalgamer les résidus de broyage de textiles synthétiques pour fabriquer des granulats.

Crème : TLC de bonne qualité, réutilisable et /ou revendable facilement sur le marché de la friperie.



Déchets textiles : ensemble du gisement de déchets de textiles d'habillement, de linge de maison et de chaussures produits par les ménages. 

Déchets ultimes (déchets résiduels issus du tri) : ensemble des déchets qui n'ont pu ni être réutilisés, recyclés. Ils seront alors incinérés ou stockés.

Déferrage ou Enlever les ‘points durs’ : ôter l’ensemble des éléments perturbateurs de la déstructuration : boutons, fermetures éclair, velcros, rivets, etc. 

Défibrage : produits constitués de fibres textiles en synthétiques, artificielles ou naturelles et dont la composition matière est suffisamment homogène peuvent être effilochés pour produire une fibre longue destinée à la filature.

Détenteur de Points d'Apport Volontaire (DPAV) : personne physique ou morale détentrice :

• d'un Point d'Apport Volontaire (PAV) à l'adresse cartographiée dans la base de données d'Eco TLC,

• des titres de droit privé ou public l'autorisant à installer un PAV sur cet emplacement.

Un opérateur peut ou non être à la fois détenteur de PAV et opérateur de collecte.


Espace dédié en déchèterie : local, conteneur, borne spécialement dédié au dépôt des TLC usagés dans les déchèteries. L'espace peut être en libre service, ou géré par les gardiens.

Éco-conception : conception d’un produit visant à réduire son impact environnemental en prenant en compte les différentes étapes de son cycle de vie, y compris sa fin de vie.

Éco-modulation : modulation du barème amont, sous la forme d’un système de bonus-malus, basé sur des critères d’éco-conception des produits au regard de leur fin de vie et de leur recyclabilité.

Écrémage : opération qui consiste à extraire la “crème” du brut de collecte. Cette crème est revendue en l’état en friperies ou boutiques associatives en France ou à l’étranger. Cette opération ne constitue pas une opération de tri susceptible d’être soutenue financièrement par l’éco-organisme.

Écrémé : brut de collecte ou original auquel a été retiré la “crème” ou TLC usagés de “première qualité”, destinés au réemploi.

Effilochage : opération qui consiste à transformer les textiles en fibres longues en les passant au travers d’une effilocheuse. Ces fibres pourront de nouveau être tissées ou utilisées pour le rembourrage de coussin ou comme isolant.

Éliminateur : il traite les textiles qui n’ont pas trouvé de valorisation et sont considérés comme des déchets ultimes.

Élimination : opération de traitement des déchets ultimes qui regroupe le stockage ou l’incinération.

 

Filage : opération qui consiste à restructurer des fibres en fils à tisser.

Filière textile : ensemble des acteurs amont et aval participant à la filière des TLC.

Flock ou floc : fibres textiles courtes (1 à 5 mm) issues du broyage de textiles. S'utilise pour le recouvrement (ex: fausse neige, suède, flocage).


Géo-textile : tissu généralement en matériaux synthétiques destiné au bâtiment, au génie civil et à l'agriculture. Il a pour spécificité d'être poreux.

Gestion des déchets : activité qui regroupe “la collecte, le transport, la valorisation et l’élimination des déchets et, plus largement, toute activité participant à l’organisation de la prise en charge des déchets depuis leur production jusqu’à leur traitement final [...]”. (Article L 541-1-1 du code de l’environnement). Elle comprend la collecte et le traitement des déchets et se distingue de la prévention.

 

Logo Repère de la filière : logo présent sur tous les PAV identifiés par la filière. Leur présence sur un PAV indique au citoyen qu’il peut déposer ses TLC en toute confiance.

 


Metteur en marché : toute personne physique ou morale qui met sur le marché national à titre professionnel des produits textiles d’habillement, de linge de maison et de chaussures (TLC) neufs destinés aux ménages, conformément à l’article L 541-10-3 du Code de l’environnement. Un metteur sur le marché peut être un fabricant, un importateur ou un distributeur de tels produits.


Opérateur de collecte / Collecteur : opérateur assurant la logistique de ramassage du contenu et/ou du surplus de TLC usagés récupérés à un Point d’Apport Volontaire. Un opérateur peut ou non être à la fois opérateur de collecte et détenteur de PAV.

Opérateur de tri/ Trieur : exploitant d’une installation de tri de TLC usagés, collectés séparément conformément, notamment, aux dispositions du chapitre 3 du cahier des charges de l’éco-organisme agréé.

Ordures Ménagères Résiduelles (OMR) : désignent les déchets qui restent après des collectes séparées. Cette fraction de déchets est parfois appelée “poubelle grise”. La composition des ordures ménagères résiduelles varie selon les lieux en fonction des types de collecte.

 



Point d'Apport Volontaire (PAV) : adresse où un citoyen peut déposer ses TLC usagés. Elle peut correspondre à :

•  la présence de conteneurs sur la voie publique, un espace privé, dans une déchèterie,

• une structure de récupération de TLC usagés dans un local d’association, un magasin de vente de TLC,

•  un événement de récupération de TLC sur la place du marché ou à l’occasion d’un marché,

•  une collecte en porte-à-porte.

Points durs : bouton, fermeture éclair, velcros, rivets, etc.

Premier Tri : opération qui permet de classifier le produit brut de la collecte et de séparer :

  • les éléments (le mêlé) destinés à la valorisation par le réemploi,
  • les éléments destinés au recyclage
  • les déchets ultimes issus du tri

Pressage mécanique : opération qui consiste à appliquer une pression suffisante pour modifier la densité des textiles et former de nouveaux produits sans ajout de liant. 

 

Recyclage : opération de valorisation matière par laquelle des déchets […] sont retraités en substances, matières ou produits aux fins de leur fonction initiale ou à d’autres fins. Les opérations de valorisation énergétique des déchets, celles relatives à la conversion des déchets en combustible et les opérations de remblaiement ne peuvent pas être qualifiées d’opérations de recyclage (article L 541-1-1 du Code de l’environnement.

Recyclage en boucle fermée : toute opération de recyclage permettant la réutilisation de fibres recyclées issues des déchets de TLC dans la production de nouveaux TLC.

Recyclage en boucle ouverte : toute opération de recyclage permettant la réutilisation de fibres recyclées issues des déchets de TLC dans la production de nouveaux produits, hors TLC.

Recycleur : opérateur qui transforme les textiles non réutilisables en l’état, en matières premières qui seront utilisées pour la fabrication de nouveaux produits (vêtements, emballages, isolants, produits de rembourrage…).

Réemploi : action de prévention des déchets par laquelle des substances, matières ou produits sont utilisés de nouveau pour un usage identique à celui pour lequel ils ont été conçus. Cette notion est proche de la notion de “réutilisation” mais s’en distingue par le fait qu’elle porte sur des produits qui ne sont pas passés par le statut de déchets.

Responsabilité Élargie des Producteurs (REP) : obligation faite aux producteurs, importateurs et distributeurs de produits générateur de déchets (ou des éléments et matériaux entrant dans leur fabrication) de pourvoir ou de contribuer à l'élimination dédits déchets selon l’article L 514-10-3 du Code de l’environnement.

Réutilisation : toute opération par laquelle des substances, matières ou produits qui sont devenus des déchets sont utilisés de nouveau pour le même usage. Elle intervient après une opération de tri (article L 541-1-1 du Code de l’environnement).



Simple tri : voir Écrémage

Second tri : opération qui permet de trier les éléments " mêlés " destinés au réemploi. Tri par qualité, degré d'usure, type de vêtements, sexe, taille et saison, etc...

 

Thermo-liage : fabrication de plaques plus ou moins rigides, liées par chauffage et calandrage de fibres synthétiques.

Textiles, Linge de maison, Chaussures (TLC) : ensemble des Textiles d’habillement (vêtements en textile synthétique et / ou naturel, hors uniforme professionnel), Linge de maison (hors tissu d’ameublement) et Chaussures à destination des ménages.

Traitement : opération de gestion des déchets qui consiste à valoriser ou éliminer ces déchets. Cela inclut le cas échéant des opérations préparatoires à la valorisation ou à l’élimination, telles que le tri (cf. article L 541-1-1 du Code de l’environnement et schéma de la prévention et de la gestion des déchets).

Traitement antifungique : traitement contre l’apparition de moisissure / champignons.

Traitement hydrofuge : traitement contre la perméabilité.

Traitement ignifugeant : traitement contre la sensibilité aux flammes.

Tri : opération de séparation des TLC usagés collectés séparément, en vue de leur traitement final par “Valorisation” ou “Élimination” (voir définitions).



Valorisation : opération de traitement des déchets dont le résultat principal est que des déchets servent à des fins utiles en substitution à d’autres substances, matières ou produits qui auraient été utilisés à une fin particulière, ou que des déchets soient préparés pour être utilisés à cette fin, y compris par le producteur de déchets”. La Valorisation se distingue de l’Élimination. Elle regroupe la “Valorisation matière” et la “Valorisation énergétique” (voir définitions infra) (cf. article L 541-1-1 du Code de l’environnement et Lexique MEDDE, p. 29 et 31).

Valorisation énergétique : opération de traitement des déchets permettant la production d’énergie. Un incinérateur de déchets non dangereux réalise une opération de valorisation énergétique si cette opération respecte les conditions définies à l’article 33-2 de l’arrêté du 20 septembre 2002 modifié relatif aux installations d’incinération et de co-incinération de déchets non dangereux. L’une de ces conditions est l’atteinte d’un rendement énergétique qui doit être supérieur ou égal à 0,65 ou 0,6 selon le type d’installations (cf. annexe VI dudit arrêté, et Lexique MEDDE, p. 30).

Valorisation Matière : opération de traitement des déchets regroupant les actions de Réutilisation, de Recyclage (essuyage et effilochage dans le cas des déchets de TLC) et de fabrication de matières telles que des combustibles de substitution (ex. : combustibles solides de récupération) ou des matières de remblaiement (Lexique MEDDE, p. 29-30). Elle se distingue de la Valorisation énergétique, la fabrication de combustibles de substitution constituant toutefois une opération possible de préparation à cette Valorisation énergétique.